Pourquoi un Observatoire de la confiance numérique ?

A la création de l’ACN, les membres fondateurs ont voulu faire prendre conscience à toutes les parties prenantes le besoin de bien identifier les problématiques de sécurisation du numérique, des flux des biens et des personnes et des infrastructures critiques. Cette identification est nécessaire, tant pour le recensement des besoins, du contexte politico-réglementaire, des réponses technologiques, normatives et industrielles. Après avoir publié les premiers documents de clarification du contexte technique, l’ACN s’est très vite rendu compte de la nécessité d’identifier la filière industrielle en France. Cette identification permet à l’industrie et aux pouvoirs publics de mieux percevoir les enjeux économiques du secteur et d’organiser leurs échanges.

L’engagement de l’ACN

L’engagement initial de l’ACN était de créer cet observatoire, d’en publier largement les résultats, et de le faire vivre en l’actualisant une fois par an. La première étude a permis de définir une segmentation selon 3 axes et un questionnaire d’enquête.

tableau segmentation

Cette étude, exécutée pour la première fois, a défriché un terrain méconnu. Cependant, les résultats sont riches d’enseignements. On a pu, pour la première fois dessiner les contours de manière claire de cette filière et en créer les grandes métriques. Faute d’une compréhension entière du domaine, certaines activités ont pu ne pas être inclues dans le périmètre par les sociétés interrogées. De ce fait, nous nous attendons à des évolutions à la hausse lors de la prochaine publication.

L’ACN s’engage :

  • à perfectionner et actualiser annuellement la segmentation et le questionnaire d’enquête,
  • à partager les résultats de cet observatoire, avec les services publics, les membres de l’ACN, les sociétés répondant à l’enquête annuelle.